Tailleur pour dames

de Georges Feydeau

La première grande pièce de Georges Feydeau en 3 actes.

Création en 1886 et premier grand succès. Il a 21 ans.

La folle journée de Moulineaux, médecin beau parleur qui rêve de tromper sa femme. Fantasme, cauchemar… ou quand le désir d’ailleurs s’empare d’un homme ordinaire.

Désir d’aventure et plaisir d’enfant. Morale, conventions, apparences, contrat social ou relationnel… Rien n’y fait.

Feydeau, critique de la bourgeoisie ? Critique d’une société de l’avoir ? Oui, peut-être. Mais il n’y a pas que cela. Ces gens-là s’aiment ! Autrement, ça n’a pas de sens. C’est pour cette raison qu’ils virevolent, pleins de lumière.

Feydeau pose un miroir de tout ce que notre société met au ban ou dans une boîte de faible valeur : le plaisir, le corps, le jeu, le désir, l’égoïsme primaire lié à notre singularité et à notre unicité corporelle. Qui peut faire autant rire en parlant d’intimité ?

Créer Tailleur pour dames aujourd’hui, c’est affirmer la nécessité d’un théâtre qui divertisse, qui assume sa part «impure» ou brute. Donner corps à l’extrême vitalité de la pièce et à la cruauté du texte, c’est une joie… totale.

TexteGeorges Feydeau
Direction artistique / Cécile Rist & Guillaume Tobo
Mise en scène / Cécile Rist
Assistante mise en scène / Mélanie Carrel-Collomb Compositions musicales / Bastien d’Asnières

Distribution :

Bastien d’Asnières / Mr Aubin
Félicie Baille / Madame Moulineaux
Gilles Comode / Etienne
Anne Cosmao / Rosa
Corinne Jaber / Madame d’Aigreville
Patrice Juiff / Mr Bassinet
Guillaume Tobo / Docteur Moulineaux
( … )

Distribution :

Durée / 1h45

Dates / Novembre 2021 au Théâtre de la Boutonnière puis sur la Scène Nationale de Beauvais

Une coproduction Bordcadre, Théâtre du Beauvaisis-Scène nationale (60), Espace culturel Jean Ferrat (62), Théâtre de la Boutonnière (75)

« Il y a dans le mensonge une innocence qui est un signe de bonne foi. »
– Friedrich Wilhelm Nietszche

Pour prendre de nos nouvelles, inscrivez-vous ici !